Nomination au Conseil d’Administration de l’EPARECA par le Premier Ministre

Avec Hélène GEOFFROY, Maire de Vaulx-en-Velin et ancienne secrétaire d’Etat à la politique de la ville, j’ai été désigné par arrêté du Premier Ministre pour siéger au Conseil d’Administration de l’EPARECA.
Créé en 1996 par la Loi du Pacte de Relance pour la Ville, l’Etablissement Public national d’Aménagement et de Restructuration des Espaces Commerciaux et Artisanaux (EPARECA) est un opérateur public qui accompagne les collectivités locales dans la reconquête de leurs zones commerciales et artisanales de proximité, au sein des quartiers prioritaires de la ville, afin d’apporter du confort de vie et de renforcer ainsi le lien social.
Cette nomination vient reconnaitre la politique volontariste et ambitieuse de la ville d’Arras en matière de commerce et d’artisanat, son engagement au cœur des quartiers mais aussi son investissement plein et entier dans le plan Action Cœur de ville que l’EPERECA pourra accompagner à titre expérimental.

Publié dans Actualité, Non classé | Poster un commentaire

Invité d’Europe 1 pour évoquer la redynamisation des centres-villes

Ce jeudi 21 juin, j’étais invité en tant que grand témoin de l’émission « Circuits Courts » diffusé tous les jours de la semaine de 13h15 à 14h.

Fort de l’expérience engagée à Arras, j’ai pu donner quelques exemples concrets que nous avons mis en place pour relancer une vraie dynamique commerciale de coeur de ville.

Retrouvez le podcast de l’émission ici 

Publié dans Actualité, Engagement et actions | Poster un commentaire

Annonces de la Ministre et présentation du plan pauvreté : « Les premières annonces vont dans le bon sens mais soyons vigilants pour que la succession de plans ne produisent pas une politique plan-plan »

Suite aux annonces de la ministre Buzyn et avant l’annonce du plan pauvreté par le gouvernement en juillet, en tant que Président d’un groupe de travail, j’ai souhaité réagir.

« Les premières annonces de la Ministre vont dans le sens de ce que nous proposions dans le groupe de travail que j’ai eu le plaisir de présider.
Néanmoins, la pauvreté exige des mesures globales. Le plan pauvreté ne peut pas simplement succéder au plan banlieues. Soyons vigilants pour que la succession de plans ne produisent pas une politique plan-plan ! Il faut une stratégie transversale et transcendantale.
Le travail doit se faire collectivement entre les Ministères. Le fait qu’un délégué interministériel travaille ce sujet est un signe positif. Il faut aller au contact des personnes concernées, écouter et entendre les acteurs qui connaissent le sujet et construire les réponses avec eux comme nous l’avons fait dans le groupe de travail. Le sujet de la pauvreté, en particulier des enfants est trop grave pour l’enfermer. Notre pays compte aujourd’hui 3 millions d’enfants pauvres soit un enfant sur cinq ! Il faut lier les sujets de cohésion, de solidarité, d’éducation…, et de budget ! Arrêtons de tout passer à la moulinette de Bercy à posteriori !
J’attends avec impatience les annonces globales. Dans le rapport remis à la Ministre, nous avons proposé des mesures fortes et transversales :

  • Casser la frontière entre la petite enfance et le milieu scolaire en travaillant le continuum éducatif 0-6 ans qui concerne aujourd’hui deux ministères !
  • Travailler l’accompagnement à la parentalité dès la naissance et même avant en mettant en place des outils innovants comme le chéquier parentalité.
  • Rattraper le retard en termes de nombre de places d’accueil dans les zones sous dotées
  • Mettre en place un système de bonus / malus dans le financement des crèches pour que les enfants soient davantage et mieux accueillis
  • Rendre transparents et publics les critères d’attribution des places en crèches »

 

Publié dans Actualité, Engagement et actions | Poster un commentaire

Revue de Presse du 30 mai 2018

Petit tour d’horizon des articles / reportages me concernant parus récemment (liste non exhaustive : si certains médias ont été oubliés – involontairement, je précise ! – qu’ils n’hésitent pas à me mettre un commentaire pour que je corrige l’oubli et les ajoute à l’article).

Date Média Article / Reportage
24.05.2018 « Arras : créer du lien entre les habitants et les migrants via la cuisine »
27.05.2018
« De séduisants magazines pour promouvoir les stations touristiques »
30.05.2018 « La ville veut mettre de l’ordre dans le petit monde des gîtes et chambres d’hôtes »
Publié dans Revue de presse | Poster un commentaire

Le Marché d’Arras : 5e plus beau marché de France !

Comme tous les Arrageois et habitants de la Région, je suis forcément très heureux de voir notre belle ville d’Arras encore une fois en haut de l’affiche ! Quel plaisir et quelle fierté de voir nos habitants fiers de leur patrimoine régional !
Je tiens particulièrement à féliciter et remercier l’ensemble des commerçants d’Arras : ceux installés toute l’année à Arras et ceux qui viennent apporter professionnalisme, qualité et bonne humeur deux fois par semaine lors du marché du centre-ville d’Arras, sans oublier les commerçants présents sur les autres marchés de la Ville tout au long de la semaine. Cette belle 5ème place est le fruit de votre travail et de vos efforts, alors encore une fois : bravo !

Merci aussi aux habitants, touristes, agents, partenaires, associations et villes voisines qui ont poussé le marché d’Arras durant ces 5 mois de concours lancé par TF1 et La Voix du Nord.

Nous le pensons : cette belle exposition médiatique de notre marché, et plus généralement de notre ville, aura des retours positifs qui bénéficieront à tous, et en premier lieu aux commerçants.

Bravo et merci à tous pour cette belle mobilisation !
Vive les Hauts-de-France, Vive Arras !

 

Publié dans Non classé | Poster un commentaire

Revue de Presse du 22 avril 2018

Petit tour d’horizon des articles / reportages me concernant parus récemment (liste non exhaustive : si certains médias ont été oubliés – involontairement, je précise ! – qu’ils n’hésitent pas à me mettre un commentaire pour que je corrige l’oubli et les ajoute à l’article).

Date Média Article / Reportage
21.04.2018 « Dans les coulisses des festivals de l’été » 
20.04.2018
« La ville se veut « smart city », mais de quoi s’agit-il ? »

09.04.2018 « Cent ans plus tard, les Portugais disent «merci» à Arras, qui leur répond «Obrigado» »
Publié dans Revue de presse | Poster un commentaire

La Ville d’Arras honorée par le Portugal

Au nom des arrageois, au nom du Conseil Municipal, c’est avec honneur et plaisir que j’ai reçu à Arras ce 9 avril le Premier Ministre Portugais, Antonio Costa, et la délégation portugaise présente en France pour commémorer le 100ème anniversaire de la Bataille de la Lys.

En juillet 1918, des troupes portugaises sont stationnées à Arras et reçoivent une formation de la part d’officiers britanniques.
En souvenir de ce passage et de l’accueil réservé par les Arrageois, l’ordre de la Tour et de l’Épée, la plus haute distinction militaire du Portugal, est attribuée à la Ville en 1935.
En ce lundi 9 avril 2018, cette distinction a, une nouvelle fois, été remise par la délégation portugaise à la Ville d’Arras.
C’est un moment fort pour Arras, celui de redécouvrir et de réaffirmer les liens qui unissent notre ville et le Portugal.

Retrouvez l’intégralité de mon discours prononcé à cette occasion

Publié dans Actualité | Poster un commentaire

La scolarisation obligatoire à 3 ans pour la rentrée scolaire 2019 : « Une première décision qui doit en appeler d’autres ! »

Suite à l’annonce par le Président de la République de la scolarisation obligatoire dès 3 ans à compter de la rentrée scolaire 2019, j’ai souhaité réagir étant très investi sur les questions d’éducation, .

« 97% des enfants de 3 ans sont aujourd’hui scolarisés. De nombreuses écoles en France accueillent même les enfants dès 2 ans. Cette scolarisation précoce est importante pour répondre aux besoins des familles et des enfants en situation de fragilité, dans les secteurs où les contextes sociaux sont particulièrement difficiles. C’est une volonté affichée et un objectif assumé à Arras.

Cette annonce de la scolarisation obligatoire à 3 ans dès la rentrée 2019 est une bonne chose qui vient officialiser un état de fait.
Je considère toutefois cette décision comme ne devant être qu’une première étape.
Le travail que j’ai eu l’occasion de conduire au niveau national sur la pauvreté des enfants et des jeunes a révélé l’importance de prendre en compte le continuum entre la petite enfance et l’école maternelle et à quel point il fallait travailler sur un véritable projet de la naissance à 6 ans.

J’en appelle donc au Président de la République pour aller au-delà de cette décision que je salue. Je l’invite à considérer les propositions que nous avons remises à la Ministre Buzyn le 15 mars dernier :

  • La mise en place de véritables alliances éducatives afin d’incarner au plan local le continuum de la naissance à six ans ;
  • Le rapprochement de l’éducation et de la petite enfance par la création de lieux passerelles ;
  • La mise en place d’une compétence ministérielle unifiée dans les domaines de l’éducation et de la petite enfance.

Voilà autant de propositions qui permettront de franchir une étape supplémentaire dans la prévention et la correction des inégalités sociales.
C’est dans cet état d’esprit que nous inscrivons notre action à Arras. Nous l’exprimerons le 3 avril à l’occasion d’une « rencontre territoriale » consacrée à notre projet éducatif et qui présentera notre plan d’actions global pour la petite enfance, la parentalité et la réussite éducative, trois dimensions qui doivent être pensées et travaillées ensemble. 

Suite au débat sur l’organisation de la rentrée scolaire 2018 pour laquelle nous proposons une organisation sur mesure et où nous affichons notre volonté de maintenir les 4,5 jours dans les écoles des quartiers prioritaires, nous souhaitons affirmer notre engagement envers les publics les plus fragilisés et mettre en place au niveau local des outils efficaces dont la Communauté Educative devra se saisir : un projet dédié pour les 0-6ans et des centres de loisirs inspirés de l’expertise des TAP organisés gratuitement dans nos écoles depuis 2013.

Cette décision du Président de la République ne refermera pas la porte ouverte par le Ministre Blanquer sur les rythmes scolaires qui entraîne un retour massif à la semaine de 4 jours dans les communes françaises et qui vient pénaliser les familles et les enfants en situation de fragilité sociale.

Si cette annonce d’Emmanuel MACRON s’accompagne de la mise en œuvre de véritables mesures pour considérer l’enfant dès sa naissance et ainsi disposer des véritables leviers permettant de prévenir et corriger les inégalités, alors ce sera un moindre mal. »

Publié dans Actualité, Engagement et actions | Poster un commentaire

La candidature d’Arras et de la Communauté Urbaine au plan « Action Cœur de Ville » retenue par le Premier Ministre et le gouvernement

En tant que Maire d’Arras, et accompagné de Philippe RAPENEAU, Président de la Communauté Urbaine, nous saluons ce choix qui reconnaît les besoins, l’ambition et la qualité des projets de la ville et du territoire.

 » Le 15 décembre dernier, le Ministre de la Cohésion des Territoires, Jacques MEZARD, lançait le plan « Action Cœur de Ville » permettant aux villes moyennes et à leur territoire, trop longtemps oubliés des politiques d’aménagement du territoire, d’être accompagnés afin d’améliorer les conditions de vie de leurs habitants et de conforter leur rôle de moteur de développement du territoire. Pas moins de 5 milliards d’euros seront mobilisés sur 5 ans dans le cadre de ce plan par l’Etat et ses partenaires tels que la Caisse des Dépôts, l’ANAH ou encore Action Logement.

La ville d’Arras et la Communauté Urbaine se sont immédiatement saisies de ce plan en adressant au Ministre une candidature commune. Ce mardi 27 mars, le Ministre a annoncé la liste des villes retenues parmi lesquelles figure Arras.

Je salue cette décision : « Je salue ce choix du Ministre et du gouvernement. Cette décision ne compensera pas la baisse des dotations de l’Etat vécues depuis de nombreuses années mais elle est une juste reconnaissance. Les réalités sociales des villes moyennes sont à prendre en compte et Arras n’échappe pas à la règle. Les moyens alloués dans le cadre de ce plan nous permettront de travailler davantage à la qualité de vie et au bien-être des arrageois. Je vois aussi dans cette décision la reconnaissance de l’ambition de la ville dans les domaines de la revitalisation commerciale, de la valorisation du patrimoine culturel et touristique ou encore de la modernisation de la cité. C’est aussi la place centrale d’Arras et son rôle d’équilibre au cœur de la région Hauts-de-France qui sont ici confirmés ».

Philippe RAPENEAU, Président de la Communauté Urbaine d’Arras, voit aussi dans ce choix la reconnaissance du dynamisme et de l’engagement du territoire : « La Communauté Urbaine s’est naturellement jointe à la ville d’Arras pour répondre à cet appel à projets. Pour le futur du territoire, son développement, son attractivité, le centre-ville d’Arras doit être le premier centre commercial du territoire. Un centre-ville vivant avec des logements adaptés et rénovés – nous y travaillons – un centre-ville accessible grâce à de nouvelles offres innovantes de transports et des commerces qui répondent aux attentes des consommateurs. Cette décision conforte et reconnaît les priorités de la Communauté Urbaine que j’annonçais en début d’année : la priorité à l’emploi, la volonté d’établir un contrat gagnant-gagnant avec l’Etat et notre souhait d’avoir des communes fortes dans une Communauté Urbaine forte ».

Suite à cette décision, un comité des financeurs se mettra en place au niveau local afin de concrétiser l’accompagnement de l’Etat et de ses partenaires.

Publié dans Actualité, Arras et sa région, Engagement et actions | Poster un commentaire

« C’est un honneur d’accueillir le Président de la République et le Premier Ministre du Portugal à Arras pour réaffirmer les liens qui unissent les arrageois et les portugais »

Dans le cadre des commémorations du Centenaire de la Bataille de la Lys, Marcelo Rebelo de Sousa, Président de la République et António Costa, Premier Ministre du Portugal, se rendront à Arras, le 9 avril prochain. Lors de cette étape arrageoise, ils remettront symboliquement au Maire et à la Ville le grand collier de l’Ordre de la Tour et de l’Epée, plus haute distinction militaire portugaise, attribué à la Ville d’Arras en 1935 pour son accueil envers les troupes venues du Portugal et disparu depuis. Ils inaugureront par ailleurs l’exposition « Le Portugal au Front : Visions d’Artistes (1918-2018) » installée au Musée des Beaux-Arts d’Arras du 10 avril au 7 mai 2018. Au nom des Arrageois, le Maire d’Arras se montre particulièrement honoré et heureux d’accueillir ces deux hautes personnalités européennes.

« Depuis 2014, Arras s’est montrée à la hauteur de son statut de « Capitale Régionale de la Mémoire » en organisant et accueillant de multiples manifestations autour du Centenaire de la Guerre 14-18 dans le but de rendre hommage à ces femmes et ces hommes qui ont combattu pour notre liberté et également pour réaliser l’indispensable devoir de mémoire auprès des nouvelles générations. Le dimanche 9 avril 2017, sur la Place des Héros, cent ans après le début de la Bataille d’Arras, le Président français et le Premier Ministre canadien avaient répondu présents pour ce qui restera comme un des grands moments de communion de notre histoire arrageoise.

Un an après, jour pour jour, c’est avec beaucoup de fierté et de bonheur que nous accueillerons Marcelo Rebelo de Sousa et António Costa à Arras. Je suis d’autant plus honoré de recevoir cette prestigieuse délégation portugaise que les liens entre nos deux pays sont trop peu connus et appréciés du grand public. Il y a un siècle, des centaines de soldats du Corps Expéditionnaire Portugais, se sont battus aux côtés des Alliés et, malgré le manque de ressources humaines et matérielles, ont fait preuve d’une résistance exemplaire lors de la grande offensive allemande du 9 avril 1918.

L’exposition « Le Portugal au Front : Visions d’Artistes (1918-2018)», que nous allons inaugurer ensemble, mettra en avant cette exemplarité à travers des dessins, photos et vidéos réalisés par des artistes portugais ou provenant de sources documentaires françaises et anglaises. Je souhaite que cette exposition nous fasse prendre conscience, qu’encore aujourd’hui, l’action collective, l’entre-aide et la solidarité démontrées il y a 100 ans sur notre territoire sont des recettes qui ne doivent jamais être oubliées ou délaissées.

Bem-vindo ! »

Publié dans Actualité, Arras et sa région | Poster un commentaire