« Avec Les Centristes, je quitte l’UDI »

Voici le communiqué de presse envoyé suite au Conseil National de Les Centristes qui s’est tenu ce matin à Paris.

« En 2012, j’ai participé à la fondation d’un grand parti de rassemblement, avec des hommes et femmes politiques d’horizons variés, autour de Jean-Louis Borloo. En 2014, il a pris la décision de quitter la présidence du parti et c’est alors que ce parti a perdu sa colonne vertébrale : sa capacité à rassembler s’est mutée en machine à exclure. Depuis ce moment-là, le centri-pète UDI est devenu centri-fuge.
L’élection d’Emmanuel Macron a bousculé à la fois les codes et l’échiquier politique et je m’en réjouis. Les grands partis ont volé en éclat : ils laissent la place à des personnalités engagées et optimistes qui ont la force de proposer des projets aux français. L’UDI ne l’a pas compris et s’est perdue dans des calculs politiques et des alliances d’un autre âge en reniant les fondements mêmes de notre engagement. A force de suivre le sens du vent, nos dirigeants ont perdu le nord et la boussole des français s’est affolée : impossible de retrouver un sens à la politique.
Aujourd’hui, je constate que les français issus du centre et de la droite modérée se retrouvent orphelins, sans aucune organisation politique digne de ce nom, capable de porter un projet et de rassembler les bonnes volontés issues des territoires de France.
C’est ce que nous voulons construire : un mouvement qui mette en avant les forces de nos concitoyens en matière d’innovation technologique, économique et sociale mais qui se concentre aussi sur la réconciliation, l’apaisement et la reconnaissance entre les français. Ce mouvement doit partir des territoires, écouter les citoyens et réduire les fractures territoriales.
Samedi 16 décembre 2017, Hervé Morin a réuni le Conseil National des Centristes et pris la décision de quitter ce qu’il reste de l’UDI. Le parti Les Centristes affirme sa différence et souhaite construire une offre politique indépendante et libre. Je me réjouis de cette décision et j’ai hâte de travailler à la construction de ce nouveau mouvement. Nous irons bientôt tisser des liens avec tous ceux qui ne se retrouvent pas dans la ligne des Républicains, qui comme nous ne comprennent plus la ligne de l’UDI et surtout avec tous ceux qui veulent créer un mouvement moderne, ouvert, décentralisé et participatif.
Le centre a désormais un parti qui travaille à la création d’un mouvement nouveau, humain, optimiste et innovant, qui ne rejette pas les autres mais les rassemble : centripète et pas centrifuge ! »

Publié dans Actualité, Billets d'humeur avec mots clés , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>